Pollution de l’air intérieur : une vraie problématique

Pollution de l'air intérieur : une vraie problématique

Si vous vous croyez à l’abri de la pollution chez vous, vous vous trompez. En effet l’air intérieur peut être beaucoup plus pollué de celui à l’extérieur. Malgré les mesures prises pour renouveler l’air, la pollution de l’air intérieur persiste. C’est pour cela qu’on devrait être tous conscients des dangers de la pollution de l’air ainsi que des mesures de traitement.

Les sources de la pollution de l’air intérieur

Les agents polluants présents dans l’air intérieur sont spécifiques aux milieux clos. Ils proviennent principalement des matériaux de construction, de rénovation et de décoration, mais également du mobilier, des produits ménagers et des activités humaines ainsi que des appareils de chauffage. Il ne faut pas négliger le fait qu’une partie des éléments causant la pollution de l’air intérieur peuvent entrer du milieu extérieur : gaz d’échappement, activités industrielles et agricoles, pollens, bactéries, poussières…

Comment savoir si l’air intérieur est pollué ?

On peut désormais mesurer la qualité de l’air intérieur, c’est un moyen pour connaître le degré de pollution de l’air intérieur ainsi que des mesures de traitement à adopter pour limiter la pollution de l’air intérieur. Il existe des capteurs et des appareils permettent de contrôler en permanence les niveaux de pollution de l’air. Vous pouvez vous tourner au service d’un professionnel pour qu’il vous aide à mesurer la qualité de l’air intérieur et à trouver le meilleur traitement.

Risques sur la santé

La pollution de l’air intérieur peut avoir des effets différents d’une personne à une autre. Nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes doses. Une gorge irritée, les yeux qui piquent, des éternuements intempestifs, des problèmes respiratoires… sont les symptômes les plus fréquents chez les individus exposés à un air pollué. Le plus grave c’est que les risques les plus dangereux ne se manifestent qu’après une exposition prolongée à la pollution. Des maladies respiratoires graves peuvent en résulter, surtout chez les individus les plus vulnérables (enfants, personnes âgées).

Comment améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Améliorer la ventilation est le moyen le plus sûr pour réduire la pollution de l’air intérieur. Veillez à bien faire circuler l’air propre du dehors en ouvrant les fenêtres (si vous ne vivez pas dans un milieu industriel). L’installation d’une ventilation artificielle reste la meilleure solution, il existe même des ventilations qui non seulement permettent de renouveler l’air mais le filtrent, règlent sa température et son hygrométrie aussi.

De plus, vu le danger que présente l’application de peintures, produits de décoration à l’intérieur, assurez-vous de faire circuler de l’air propre dans de toutes les pièces où utilisant ces produits.
Enfin, pour diminuer la pollution de l’air intérieur il faut connaître sa source. Effectuez dès maintenant un diagnostic de l’air intérieur pour connaître le taux de pollution ainsi que du traitement adapté à vos besoins.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*