Comment réussir la pose de parquet ?

Comment réussir la pose de parquet ?

Lorsqu’il est convenablement posé, le parquet représente un investissement pérenne dans une maison. Certains peuvent tenir plusieurs dizaines d’années. Pour s’assurer d’un résultat optimal, le mieux c’est de faire appel à un professionnel. Comment choisir un bon parqueteur ? Et si vous décidez de réaliser les travaux par vos propres moyens : comment préparer le sol et réaliser la pose ? Toutes ces questions demandent des réponses précises.

Choisir un bon parqueteur

Deux types d’artisans peuvent réaliser la pose de parquet. À la rigueur, un menuisier peut faire l’affaire. Mais l’option la plus sûre, c’est de faire appel à un spécialiste en la matière : il s’agit du parqueteur. En effet, la pose de parquet présente de nombreuses contraintes techniques qui nécessitent une main-d’œuvre qualifiée. Les spécialistes de ce type de travaux doivent suivre des formations spécifiques.

Normalement, un parqueteur professionnel doit être membre d’une organisation professionnelle. On en compte deux principalement : l’UFFEP (Union Française des Fabricants et Entrepreneurs de Parquets) et l’UNCP (Union Nationale Française de Charpente, Menuiserie, Parquets). Les artisans les plus reconnus se voient octroyer une certification Qualibat.

Cependant, cette attestation n’est pas obligatoire pour exercer le métier en toute légalité. L’important, c’est le savoir-faire et l’expérience de l’artisan. Pour en avoir le cœur net, n’hésitez pas à lui demander des références. Par ailleurs, voici une petite astuce pour vous faire une idée sur les compétences de votre interlocuteur.

Une fois que vous lui aurez parlé de votre projet en détail, celui-ci sera en mesure de vous fournir des conseils pertinents, notamment sur le choix des matériaux ou encore sur la démarche à adopter. Et pour ce faire, il doit prendre connaissance de vos envies et de votre budget, avant tout.

Comment préparer le sol et réaliser la pose ?

Dans le cas où vous avez choisi de réaliser vous-même les travaux, voici les étapes à suivre pour la préparation du sol. Tout d’abord, vous devez vous assurer que la surface du sol soit parfaitement plane. Si c’est le cas, vous pouvez entamer la pose de parquet. Il existe plusieurs méthodes pour le vérifier. Mais dans le cas contraire, vous devez procéder à un ragréage pour réajuster la surface du sol. Aucun trou ou bosse ne doit apparaître sur celle-ci. Un autre élément important, la pose de parquet doit être effectuée sur un sol parfaitement sec. Une fois ces conditions réunies, vous pouvez enfin commencer la pose proprement dite.

Étant donné que le bois est un élément naturel, sa teinte peut être très variée, y compris pour les bois d’une même essence. Afin d’avoir un parquet plus ou moins uniforme, le mieux c’est d’ouvrir tous les parquets pour ensuite bien les mélanger. Il existe plusieurs techniques de pose permettant d’obtenir différents motifs.

Il est aussi essentiel d’installer des joints de dilatation en périphérie de la pièce. Pour ce faire, la règle est simple, le joint doit occuper 0, 15 % de la longueur et de la largeur de la pièce. L’espace laissé libre permet la mobilité du bois lorsqu’il se dilate ou se rétracte.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*